Loading...
Le Club2018-03-16T15:11:23+00:00

Le Club dispose de différents terrains
et d’infrastructures adaptées

Bienvenue !

  • Un cadre splendide dans une des plus belles régions de Belgique
  • 11 terrains en terre battue

  • Une bulle double paroi en hiver recouvrant 3 terrains

  • Des dirigeants, des professeurs et des membres prêts à vous accueillir

  • Des activités pour les jeunes et les moins jeunes

  • Un club house spacieux

  • Des tenanciers dynamiques

HISTORIQUE

C’est sous l’impulsion du dynamique curé Smets, venu de sa paroisse de Wegnez, que fût installé sur ce plateau une plaine de jeux du nom de » OZANAM « , d’ailleurs toujours aujourd’hui en activité.

Précurseur sans doute, par amour du sport peut-être, mais surtout pour améliorer la trésorerie, il fit construire trois terrains de tennis (les 6, 7, 8 actuels). Sa messe dite, il montait à pied de Wegnez et venait rouler les terrains… à la main et raviver les bandes (elles étaient tracées à la chaux).

Cela donna naissance au premier embryon de notre club sous le vocable » La Raquette Ensivaloise « .

Le Club s’organise, on crée des championnats M. René Troxquet gagne en 35, 36 et 37.

Constitution d’un comité présidé par Modeste Cormeau, trésorier : Mr Grosjean,
secrétaire : Mr Dreze; ce comité qui voyait déjà grand changea le nom du club en » Excelsior » et s’affilia à la fédération belge.

Malgré la guerre, on organise des tournois et des rencontres amicales, c’est le temps des joueurs tels que : L.Compere, G.Colin, A.Mauhin,A.Barthelet, J.Lecomte, et notre déjà prometteur H.Delsupexhe. Ces mémorables joutes se terminèrent parfois aux petites heures dans la grande salle d’Ozanam dans une orgie de bière, de peket douteux et de liqueur plus ou moins frelatées

M. Cormeau et le comité se disputent avec notre curé, il passe la main à un nouveau président : Mr Beaumecker avec pour trésorier : G.Oger, secrétaire : A.Barthelet .

Durant ces années 50, l’ambiance était très bonne au club, on disposait d’autant de terrains que l’on désirait tout en étant parfaitement gentleman, ceux ou celles qui ne travaillaient pas cédaient leurs terrains à ceux qui rentraient duboulot et l’on mangeait son » briquet » dans les transatlantiques, amenés dans les voitures.

Les champions du club, durant cette période, sont Robert Crustin, huit fois meilleur joueur de l’Excelsior, record qui ne semble pas encore prêt d’être battu et G.Oger, H.Hoen et A.Barthelet. En dames trois fois de suite N.Vanderheyden et puis c’est le règne de V.Barthelet.

Sous l’impulsion des docteurs Renier et Lourtie, construction du premier chalet du club, enfin une cabane pas bien importante, que les membres appelleront d’ailleurs, le » Cabanon « , elle comprenait, ô! divin raffinement, deux coins de déshabillage et un petit réduit de stockage de matériel.

En fait, sa principale utilité résidait dans la protection contre les intempéries. C’est aussi la date de la construction du mur d’entraînement, qui existe encore actuellement.

C’est l’époque où les frères Cornet, G.Robert, et les petits jeunes tels que A.Kocklenberg, E.Biet, F.Moll, M.Masson, R.Sartenaar, R.Oger s’inscrivent au club (avec (déja !) des tarifs privilégiés ! ! !).

Nouvelles dissensions dans le club: évolue-t-on vers un tennis axé sur les leçons et les entraînements ou ne demande-t-on que le statu-quo? Un nouveau comité se crée sous la présidence de Denis Paschal, trésorier: E .Renier, secrétaire: F.Cahay

Le grand sujet des réunions de comité était de déterminer le nombre maximum de membres à admettre au club et il n’était pas question d’y déroger ne fusse que d’une unité.

Le membre aspirant devait écrire au secrétaire, en termes choisis, avec de nombreux arguments, il y avait 140 membres à cette époque.

Le comité envisage l’achat des 3 terrains utilisés (les 6, 7, 8 actuels) et la construction d’un nouveau chalet avec un vrai bar et de vrais vestiaires, les discussions avec le doyenné (le curé Smets, décédé, avait légué sa propriété des » Joncs » à celui-ci) furent âpres et très, très longues.

C’est aussi durant cette période que se situe l’inscription de quelques membres qui apporteront au club une plus value et une importance décisive.

Jacques Seel accompagné de son ami de toujours André Monami, se retrouve très vite à la présidence du comité des fêtes, Franz Kupper qui, pour un vieux débutant de 33 ans, atteindra très vite le classement de C15 et deviendra le maître es environnement du club.

Jacques Manguette qui avait fait les beaux jours du Panorama durant sa jeunesse se consacre à la promotion des jeunes

Constitution de la coopérative (capital de 350.000 Fr)

Début de la construction du (petit) chalet et parachèvement par les membres en période hivernale.

Inauguration en présence des plus hautes autorités religieuses, sportives et politiques de la région.

Jacques Seel devient président, et se dépense corps et âme pour permettre à chacun et spécialement aux jeunes, la pratique de leur sport favori dans un cadre agréable et fonctionnel, c’est en effet sous son égide que se concrétise le projet d’infrastructure que nous connaissons aujourd’hui.

Nouvel appel aux coopérateurs pour l’achat et construction de 3 terrains supplémentaires (les 11, 12, 13 actuels), et du parking (fin des travaux au printemps 1971).

Achat et construction par les membres les plus dévoués (qu’il a été dur cet hiver hein Franz !) de 2 terrains supplémentaires (les 9,10 actuels) et aménagement des pelouses (achèvement au printemps 1975).

Le tennis bat son plein dans la région, le club compte en cette période près de 650 membres, le comité décide et négocie la location des 5 terrains appartenant encore à Ozanam (les 1, 2, 3, 4, 5 actuels).

Projet(s) de construction d’un nouveau chalet

Achat d’une bulle pour recouvrir les terrains 3,4 et 5, bulle qui nécessitera deux fois par an un long travail de montage et démontage avec l’aide d’une vingtaine de membres et de leur capitaine dévoués J.Kocklenberg.

Occupation du nouveau Club-house, démolition de l’ancien par les membres.

Ole 1er mai notre président et ami Jacques Seel nous quitte brusquement et pour toujours. J. Dechambre devient président.

Le club a 50 ans. Il devient ROYAL, et cela donne lieu a de nombreuses festivités rehaussées par la présence des édiles communaux et sportifs.

Incendie heureusement partiel du chalet, mais le comité avait veillé aux cotisations d’assurances.

75 ans du club

Tournoi étoilé avec Christophe ROCHUS

Gérard MEDOL remplace Jean DECHAMBRE à la présidence

Premier tournoi international – 15.000 dollars

Eclairage terrains 9 et 10